Louise Tilleke

Louise Tilleke est franco-suédoise d’origine sri-lankaise par son père. Elle vit et travaille à Paris.

Louise est autodidacte. Elle a obtenu en 2016 le prix Alphonse Cellier de l’Institut de France, soutenue par Vladimir Velickovic.
Ses oeuvres se trouvent aujourd’hui dans de nombreuses collections, dont celles de Jean-Paul Cluzel (président du Grand Palais de 2009-2019), Bernard Massini (collection présentée entre autres à la Fondation Maeght), Olivier Kaeppelin (ancien directeur de la Fondation Maeght, Palais de Tokyo), Jean-Louis Costes (fondateur des établissements Costes), ou bien encore dans la très belle collection de Jean et Christina Mairet, présentée également dans de nombreux musées à travers le monde.

Après avoir travaillé sur l’anthropocène, sur le somnambulisme social (basé sur les écrits de Gabriel Tarde), après avoir exposé à la galerie Catherine Houard, puis à trois reprises, en marge de la FIAC, à l’hôtel Costes, sur une surface de près de 2000 m2, puis à la galerie RX, Louise Tilleke travaille actuellement sur de grands portraits du pape François, ainsi qu’une série sur l’orgone basée sur les écrits de Wilhelm Reich.

Expositions à la Galerie DX

Presse

Univers des Arts n°182

Thibault Josset, « Louise Tilleke, Les somnambules »

 

Artshebdomédias, 21 février 2019

Marie-Laure Desjardins, « La vibrante peinture de Louise Tilleke »

 

lelitteraire.com, 17 octobre 2018

Jean-Paul Gavard-Perret, « Hantises et périls »