Galerie D.X


Au cœur de l’œuvre de Najia Mehadji : le corps, l’éros et la spiritualité ; l’artiste semble en effet éprouver le désir intense d’unir dans son œuvre le sensuel et le mystique ; dans les tableaux qu’elle nous propose, la puissance poétique des figures plastiques, s’associe, par l’épure des trajectoires et la sobriété des couleurs, à une intense spiritualité. Najia Mehadji invente une calligraphie, où la ligne continue d’un geste, un seul, trace plis et replis, dans un mouvement intérieur/ extérieur, à la fois sensuel et sublimé. L’artiste, en effet détachée de toutes figurations littérale, pratique ce que l’on peut nommer, « abstraction gestuelle », où le corps s’implique à l’œuvre, celle-ci invitant celui-là à l’expérience d’un voyage sensoriel ; cette dynamique de l’artiste peignant, rejoint l’expérience d’un Derviche en danse mystique ; la série que nous présentons, intitulée « Mystic dance » est la directe illustration d’un tel processus. La peinture et le dessin, à la fois réfléchis et spontanés, se situent ainsi sur une crête « entre l’épreuve des limites (techniques ) et l’illimité de l’invisible ». « Mon travail se situe dit-elle, entre l’abstraction et la figuration, la couleur et la lumière, le dehors et le dedans, le mouvement et le suspens, le sensible et le symbolique, le geste et l’idée, la géométrie et l’organique, l’intuition et la réflexion, l’Orient et l’Occident …. …. une manière de « l’entre-deux » qui semble lui être chère , et qui nourrit son inspiration .

  Cliquez sur les images pour agrandir les oeuvres


Version FR | EN Version — Traduction Louise Jablonowska