Galerie D.X


Les photographies, de Juliette- Andréa Elie sont retravaillées à la pointe sèche, veulent donner à voir ce que l’on perçoit dans un paysage justement parce que cela ne s’y trouve pas. Il s’agit de pressentiments ou de souvenirs, de formes esquissées ou d’objets absents – l’essentiel est que ces paysages évanescents suscitent un émoi délicat, où le degré d’intensité affective ou d’abstraction intellectuelle varie d’une image à l’autre.

  Click to enlarge pictures.


Version FR | EN Version — Translation Louise Jablonowska