Galerie D.X


Le monde de Sarah Garzoni est celui des chimères, des croisements improbables entre nature et artifice. Le travail de cette artiste se fonde sur l’observation et l’expérimentation, faisant converger représentations, savoirs contemporains, et pouvoir d’invention de la pratique esthétique La démarche de Sarah Garzoni consiste en effet en un travail orignal sur l’objet (objet-objet, objet-animal…) à la fois sur sa matérialité et sur les mécanismes qui le font exister dans un réseau conceptuel et symbolique. C’est dans cet esprit que l’artiste explore la notion d’animalité, qu’elle appréhende sous différents points de vue : de la mythologie à l’histoire, de la sociologie à l’éthonologie en passant par l’ethnologie. « Mon travail est un travail de limites » écrit-elle ; un va-et-vient entre humain et animal.

  Cliquez sur les images pour agrandir les oeuvres


Version FR | EN Version — Traduction Louise Jablonowska