Galerie D.X


Né en 1935 à Belgrade, il expose dès 1963 après son diplôme d’architecture. Il reçoit le prix de la biennale de Paris en 1965 et s’installe alors à Paris où il vit et travaille encore aujourd’hui. Il est révélé dès 1967 par une exposition à la galerie du Dragon et apparaît aussitôt comme un des artistes les plus importants du mouvement de la Figuration narrative. Il peint et dessine sur toile, papier ou carton, la condition humaine, la guerre et les souffrances qu’il a rencontré durant sa vie. Pourtant, ses hommes, ses paysages sont tellement actuels et universels, comme il le dit lui même : « je peins ce que l’homme fait à l’homme » Dans ces scènes de désolation le feu apparait comme signe de destruction et de violence subie. Par ses toiles, Vladimir Velickovic nous livre ses FEUX, nos feux.

  Cliquez sur les images pour agrandir les oeuvres


Version FR | EN Version — Traduction Louise Jablonowska